Sélectionner une page
Comment retrouver et conserver la motivation pour courir

Ecrit par Laurent

25 janvier 2019

Jusqu’à présent, s’il était bien un domaine dans lequel j’excellais, c’était l’inconstance dans ma pratique du running. M’étant lancé sur le tard dans la discipline, je m’y suis d’abord donné à 120%, pour atteindre mes premiers objectifs . C’était au printemps 2015, au moment où les jours rallongeaient et où la météo devenait plus clémente.

Les objectifs accomplis (les 20 km de Bruxelles, le Trail de la Vallée des Lacs), l’automne pointant le bout de son nez, ma motivation descendait en même temps que la luminosité extérieure.

J’ai réussi à l’époque à végéter plusieurs mois au fond de mon canapé pendant lesquels j’ai bien travaillé l’entraînement de mon pouce avec la télécommande de la télévision.

La situation était d’autant plus dommage que les entraînements running commençaient réellement à montrer leurs bienfaits, tant sur ma condition physique que sur mon mental.

Jusqu’au moment où le déclic s’est fait et que je me suis rendu compte qu’il était temps que je me reprenne en main. A nouveau dans une spirale positive, je vous livre quelques petits trucs, qui m’aident à garder la motivation. C’est clairement quelque chose de très personnel qui fonctionne avec moi, et qui vous sera peut-être utile.

Rappelez-vous pourquoi vous avez un jour commencé à courir

Que ce soit pour des raisons de surpoids, d’envie d’accomplir un objectif spécifique, de perdre une mauvaise habitude, pour vous prouver que vous aussi en êtes capable, ou encore d’améliorer de manière générale votre condition physique, rappelez-vous en lorsque la motivation vous fera défaut.  C’est en effet le moteur principal qui un jour vous à fait enfiler votre nouveau short et votre paire de baskets flambant neuves. Arrêter votre pratique comme je l’ai fait, vous fera à coup sûr retomber dans cette routine que vous ne supportiez plus.

Fixez-vous un objectif et/ou défiez un partenaire de course

Le fait de me fixer un objectif, de valider un dossard, de planifier une course loin de chez moi, m’impose d’honorer mes engagements. Parce que non seulement j’ai par exemple réservé une chambre d’hôtel, j’ai informé mon entourage de ma participation à une course, j’ai planifié de participer en groupe à un événement, je me suis personnellement engagé ! Et si ce n’est pas encore assez, pourquoi ne pas défier un partenaire de course sur un temps ou une distance à réaliser ?

Parcourez vos albums photos

Je ne peux pas croire que vous n’ayez pas conservé des photos prises durant vos entraînements ou des jours de courses sur lesquelles vous vous êtes donnés au maximum. Parcourir vos albums photos vous fera vous remémorer les moments difficiles que vous avez passés, mais surtout ceux de joie intense et de fierté lorsque vous avez franchi la ligne d’arrivée. Que ce soit le passage de votre brevet Je Cours Pour Ma Forme, votre premier dossard sur 10 km ou votre premier trail long après lequel vous avez pu définitivement jeter vos chaussures de running tant la boue qui était dessus était tenace, les efforts que vous avez fourni ont été considérables. 

Quand je vois mes photos de mes courses passées, j’ai immédiatement envie de rechausser mes baskets et d’y retourner.

Entourez-vous, ne restez pas seuls

Ce qui est compliqué dans la motivation, c’est aussi de se retrouver seul face à soi-même. Il fait froid, il pleut et vous avez déjà pris un jour de retard dans votre planning d’entraînement.

Oh, et si je passais aussi cette session ? Personne ne le saura et puis dans mon salon, il fait si bon devant le feu ouvert qui crépite.

C’est le début de votre reconversion en pantouflard que vous étiez.

Trouvez un partenaire d’entraînement, et une fois encore, vous serez engagés vis-à-vis de quelqu’un d’autre et vous devrez sortir courir. Vous créerez ainsi une motivation mutuelle : dites-vous bien que votre partenaire aussi aura des périodes creuses et qu’il vous remerciera d’avoir été présent pour le rebooster.

Si aucune personne de votre entourage ne pratique, inscrivez-vous dans un club de running : il y en a certainement un près de chez vous. Les entraînements et les sorties seront organisées et encadrées. Un must pour garder votre baromètre de motivation au beau fixe.

Variez les plaisirs

Quoi de plus ennuyant que de courir toujours de la même manière : toujours des séances en endurance de 45 minutes, toujours le même parcours, toujours courir sur bitume, etc. N’ayez pas peur de changer. Rajouter des moments d’accélération dans votre sortie, partir à la découverte d’un autre quartier de votre ville ou d’autres sentiers, sortir quand il pleut ou qu’il a neigé, attaquer cette fichue côte que vous (dans votre esprit) ne parviendrez jamais à monter, donneront du piment à votre sortie et couperont avec la monotonie des séances plates. N’ayez pas peur de sortir de votre zone de confort, vous en serez récompensés.

Pour conclure

Vous connaîtrez certainement à un moment ou un autre une baisse de votre motivation. Ne vous laissez pas aller à la mélancolie. Remémorez-vous les quelques points ci-dessus et vous verrez que rapidement vous arriverez à vous rebooster.

Tentez de ne pas vous arrêtez de courir trop longtemps. Sachez que plus vous attendrez, plus il sera difficile de rechausser vos baskets. De plus, la condition physique que vous avez eu tant de mal à construire sera à refaire presque entièrement. Vous n’imaginez pas à quelle vitesse votre corps se réhabitue au canapé et à la télévision. Recommencer à courir après un arrêt prolongé est presque aussi difficile que ce que vous avez connu la première fois que vous avez couru… rappelez-vous…

En espérant que ces quelques conseils vous seront utiles, et n’hésitez à partager vos trucs et astuces pour rester au top !